Partir en vacances ou long week-end en voiture électrique : conseils et précautions

Partir en vacances ou long week-end en voiture électrique : conseils et précautions

Il y a encore quelques années, envisager des trajets longs avec des voitures électriques était quasiment impensable. Aujourd’hui, la donne a changé. Les véhicules sont devenus de plus en plus performants en offrant une autonomie plus élevée sans compter que le réseau de bornes de recharge publiques s’est étoffé en France. De quoi planifier des vacances ou un week-end en toute sérénité.

Les voitures électriques récentes plus performantes

La voiture électrique n’est pas une invention récente. Bien au contraire, on en parle depuis le XIXème siècle. C’est à partir de 1996 que ce modèle commence à se vulgariser avec l’EV1 de General Motors. Puis, il y aura la Prius de Toyota, une technologie hybride commercialisée en 1997. Jusque dans les années 2000, ces voitures propres étaient pénalisées par leur faible autonomie. Certaines n’étaient pas capables de faire plus de 100 km sans recharge. Depuis les dix dernières années, les technologies développées par les constructeurs ont énormément évolué permettant aux VZE d’afficher une autonomie de 200 à 600 km. Dans ce contexte, si vous envisagez d’utiliser votre automobile pour vos vacances et vos week-ends, pensez directement à choisir un modèle récent équipé des batteries les plus performantes dont certaines vont au-delà de 50 kWh. Ces véhicules sont aussi dotés d’équipements auxiliaires tels que l’air conditionné, les phares ou les compresseurs qui ne consomment plus la grande majorité de l’énergie. L’installation de pompe à chaleur par exemple permet de faire fonctionner le chauffage sans impacter la batterie.

Préparer le voyage dans les moindres détails

Le secret pour voyager en voiture électrique sans encombre est de planifier l’itinéraire avec la plus grande précision. L’important est d’anticiper les arrêts selon l’autonomie du véhicule et d’effectuer vos pauses dans les endroits équipés d’une borne de recharge. L’avantage est qu’actuellement, le territoire dispose de 29 000 points de recharge accessibles au public avec un objectif d’en proposer 100 000 d’ici 2022 et 7 millions pour 2030. Pour localiser toutes ces stations, il suffit d’utiliser une application dédiée. Sur certaines automobiles récentes, la liste de tous les points de recharge sur votre itinéraire est d’emblée fournie en renseignant juste la destination. Selon les capacités du véhicule, il est toujours conseillé de privilégier les bornes de recharge rapide de façon à gagner du temps sur la récupération énergétique de la batterie. Avec cette technologie, il suffit d’une trentaine de minutes pour regagner 8% d’autonomie. En revanche, sur les bornes de type Wallbox, comptez entre 2 à 6 heures. Faire une simulation de consommation vous aidera à y voir plus clair sur la manière dont le véhicule dépense l’énergie et cela va aussi faciliter la programmation des arrêts. Par ailleurs, il ne faut pas oublier de vérifier les heures d’accès aux stations et s’assurer d’avoir le bon badge d’accès ou d’effectuer l’abonnement adéquat. Avant chaque départ, il est également important d’effectuer toutes les vérifications techniques relatives à la voiture notamment les pneus, les plaquettes de frein et les divers équipements.

Miser sur l’éco-conduite

Dans l’optique d’optimiser au maximum l’autonomie du véhicule, rien de mieux que privilégier l’éco-conduite au cours du voyage. Pour ce faire, misez sur des réflexes simples. Par exemple, privilégier le freinage régénératif en optant pour le frein moteur plutôt que d’appuyer constamment sur la pédale de frein permet de gagner gratuitement de l’énergie qui servira à alimenter la batterie en chemin. Sur des modèles comme Nissan Leaf, des réglages sont possibles sur le mode de frein régénératif avec son dispositif E-Pedal qui permet de réaliser encore plus d’économie énergétique. En outre, en baissant tout simplement la puissance du moteur, l’énergie de la batterie est préservée. De même, éviter une conduite anxieuse et nerveuse poussant à appuyer fort sur l’accélérateur est de rigueur. Enfin, il est nécessaire de bien vérifier la pneumatique et d’utiliser à bon escient le chauffage et la climatisation pour ne pas perdre inutilement de l’autonomie.