Wallbox : conseils d’installation, prix et devis

Wallbox : conseils d’installation, prix et devis

Les voitures électriques connaissent un essor considérable aujourd’hui en France. La preuve : la Renault Zoé est la troisième voiture la mieux vendue du pays. Ces VZE plaisent pour leurs technologies de pointe, leurs performances environnementales et leur style innovant. Toutefois, pour bénéficier du meilleur confort dans l’usage, il est impératif de réfléchir au mode de recharge. Si la prise domestique est la solution la plus économique, elle n’est pas sécuritaire ni rapide. D’où l’intérêt de se tourner vers la Wallbox. Cette borne de recharge à domicile assure praticité, vitesse de charge et confort.

La recharge de voitures électriques à domicile

Le marché des voitures électriques connaît une belle progression en France. Il faut dire qu’elles sont à l’origine de divers avantages : non seulement elles sont salutaires pour l’environnement, mais de plus, elles sont économiques et profitent des dernières innovations technologiques issues de l’industrie automobile. Avant d’envisager l’acquisition d’une voiture à batterie, il existe toutefois un point à ne jamais négliger : le mode de chargement. La plupart des utilisateurs font le choix d’utiliser leur prise domestique, car elle ne génère aucune dépense. Or, leur puissance est limitée à 3,7 kW (230 V / 16A) nécessitant une dizaine voire une vingtaine d’heures pour que le véhicule récupère de 0 à 100% de son énergie. Compte tenu de cet inconvénient majeur, il est plus sage d’envisager l’installation d’une Wallbox.

Wallbox : définition et explications

La Wallbox est une boîte murale à installer en intérieur ou en extérieur qui accélère le temps de chargement d’une voiture à batterie. Elle fournit différentes puissances de charge : 7 kW, 11 kW, 22 kW ou 50 kW. Si sur une prise standard, recharger une voiture se fait en une journée, avec une Wallbox de 7 kW, ce délai est réduit à 8 heures. L’une des particularités de la Wallbox repose sur son fonctionnement sécurisé. Utilisant une fiche type 2 adaptée pour le courant alternatif, le câble est relié à la borne puis la connexion Proximity Pilot détecte la puissance de charge adaptée. Dès que le véhicule reconnaît le câble, l’anti-démarrage s’allume et un signal validant le chargement est envoyé. Le courant est enfin libéré par la Wallbox.

Comment installer une Wallbox ?

L’installation d’une Wallbox ne se fait pas au hasard et il est déconseillé de faire l’opération tout seul à moins d’avoir des connaissances poussées en électricité. Mais même dans ce contexte, l’auto-installation n’est pas avantageuse. D’abord parce qu’en cas de problème avec le matériel, toutes les garanties fournies par le fabricant ne seront pas valables. Ensuite, si des courts-circuits ou pire, des incendies se produisent, l’assurance risque de refuser une indemnisation prétextant la non-conformité de l’installation. Sans compter que la personne ne sera pas éligible aux aides et subventions accordées par l’État.

Le choix le plus sécuritaire est de passer par les services d’un installateur certifié IRVE. Le professionnel effectuera d’abord un diagnostic de l’installation électrique entre autres une vérification de la résistance de la prise de terre. Ceci fait, il passe à l’installation du boîtier et réalise le raccordement avec le tableau électrique. L’intervention dure en moyenne 5 heures.

À qui s’adresse la Wallbox ?

Un des avantages notoires de la Wallbox est qu’elle peut être installée quasiment partout, à commencer par les maisons individuelles. Il est possible de la disposer autant en intérieur qu’en extérieur à condition de la sécuriser dans un coffret étanche ne craignant pas les intempéries.

La Wallbox peut également être fournie en immeubles en co-propriété au sein du parking commun ou des garages privés. Afin d’effectuer le comptage des consommations, un badge RFID est remis à tous les utilisateurs et permettra de les identifier et leur donner accès au boîtier.

Enfin, la Wallbox est aussi adaptée aux besoins des entreprises. Destinée à charger les véhicules des salariés ou de la flotte professionnelle, elle s’installe dans les parkings privatifs et fonctionne également sur présentation du badge RFID.

Les avantages de la Wallbox

Si la Wallbox est préconisée par tous les constructeurs pour la recharge d’une voiture électrique, c’est en raison de ses multiples avantages. Cette station est largement plus sécurisée qu’une prise standard. Elle n’envoie aucun courant tant que les conditions de sécurité ne sont pas réunies : le circuit de charge du véhicule est vérifié, la borne s’autodiagnostique elle-même, le courant est limité si le câble est trop petit, la mise à terre du véhicule est assurée, etc. La Wallbox a aussi pour atout d’offrir un temps de recharge court. Rien qu’à titre illustratif, une Renault Zoé mettra 16 heures 10 à se charger entièrement sur une prise Green’up tandis que sur une Wallbox, ce délai baisse à 9 heures 25. À tout cela s’ajoute l’accès à une foule de fonctionnalités : arrêt automatique en fin de charge, supervision GPRS, contacteur heures creuses, etc. Grâce au programmateur permettant d’organiser le temps de chargement, l’utilisateur optimise la gestion de son énergie. La Wallbox, c’est aussi le choix de la praticité. Il devient inutile de dérouler à chaque fois le câble de son véhicule, car le boîtier contient son propre câblage.

Le prix et devis de la Wallbox

Le seul sujet qui fâche concernant la Wallbox, c’est son prix. Car l’installation exige un minimum d’investissement. Une Wallbox de 7,4 kW coûtera en moyenne 250 euros tandis qu’un modèle puissant de 22 kW sera tarifé à 1600 euros. Ce coût inclut la station de charge, les protections électriques, le différentiel ainsi que le disjoncteur. Les frais d’installation pour leur part valent entre 300 et 600 euros.

Normalement lors de l’achat du véhicule, les concessionnaires et autres vendeurs proposent d’inclure le prix d’installation et du matériel dans le montant du crédit auto ou du leasing. En outre, les utilisateurs bénéficient de plusieurs aides de la part de l’État, des collectivités ou des organismes spécialisés. Parmi elles figurent le crédit d’impôt CITE de 30% et le programme ADVENIR subventionnant les travaux à hauteur de 50% sur la pose d’un point de recharge à usage collectif ou individuel.

Dans tous les cas, il ne faut pas hésiter à faire des demandes de devis sur l’installation d’une Wallbox afin de trouver les meilleurs prix. Ces derniers varient en fonction de plusieurs paramètres : la puissance de la Wallbox, l’entreprise d’électricité sollicitée, les contraintes d’installation, etc.