Quelle borne de recharge ou wallbox pour la Mini électrique ?

Quelle borne de recharge ou wallbox pour la Mini électrique ?

Craquante et survoltée, la Mini Cooper a marqué un pan entier d’une génération lors de sa sortie en 1959. Elle continue aujourd’hui d’attiser les passions en se déclinant en une version plus moderne et en se mettant au diapason avec la tendance. Le lancement de la Mini électrique permet à la marque de s’aligner avec les exigences actuelles en termes de réduction de la pollution atmosphérique. Le véhicule a été conçu pour s’adapter parfaitement aux besoins des utilisateurs en s’équipant de plusieurs solutions de recharge, comme avec la Wallbox.

Que faut-il savoir sur la Mini Cooper SE ?

Il fut un temps où Mini avait partagé à la presse la sortie de sa première voiture électrique sobrement baptisée « E ». Promettant à l’époque une autonomie de 250 km avec une batterie de 35 kWh et un moteur de 204 ch pour 220 Nm de couple, ce prototype n’a finalement pas été commercialisé notamment à cause de la batterie qui prenait beaucoup trop de place dans le véhicule. Il a fallu alors attendre dix ans pour que le véritable premier véhicule « branché » de la maison britannique voit définitivement le jour.

Le Mini électrique reprend de nombreux traits caractéristiques de la Mini originale, notamment au niveau du design. Comme l’esthétique de la voiture représente un des principaux critères d’achat chez les conducteurs, le constructeur n’a pas voulu dénaturer son nouveau modèle électrifié de peur de faire chuter les ventes. Les automobilistes pourront continuer alors à apprécier la bouille craquante qui fait la renommée de cette citadine depuis plus de 60 ans. Le bouclier avant se veut plus affirmé et moderne avec ses ouvertures aérodynamiques tandis que la signature visuelle à LED optimisés ne passe pas inaperçue. À l’arrière, le bouclier arrière s’élargit et les ouïes latérales étrennent un nouveau design.

Tout comme l’extérieur, l’intérieur de la Mini électrique est sophistiqué et surtout technologique. La citadine s’équipe d’un écran numérique 5, 5 pouces d’un design très chic avec un combiné d’instrumentation digitale multifonctions. De style néo-rétro, la planche de bord propose un immense écran de 6,5 à 8,8 pouces et propose une commande tactile. Le coffre se veut très spacieux en offrant une capacité de 731 litres en 2 places, 539 litres en 3 places et 211 litres en 4 places.
Sous le capot, la Mini électrique signe sa performance en se dotant d’un moteur électrique de 184 ch avec un couple de 270 Nm. Le 0 à 100 km/h est atteint en à peine 7,3 secondes.

Une recharge à domicile avec une Wallbox pour la Mini électrique

La Mini électrique s’équipe d’une batterie de 32,6 kWh qui promet sur le papier jusqu’à 230 km en cycle WLTP. Étant donné que la recharge des véhicules électriques se fait majoritairement à domicile, le véhicule s’adapte à une alimentation triphasée d’une puissance de 11 kW. Grâce à une borne de recharge offrant une telle puissance, il récupère 80% de son énergie en l’espace de 1h35. L’énergie obtenue permet au conducteur de rouler une semaine avec un usage peu intensif de son véhicule. Attention, la maison doit être équipée d’un compteur triphasé pour pouvoir recharger la voiture via cette borne de recharge. Autre chose : comme la puissance tolérée par la citadine est de 11 kW, même si elle est branchée à une borne de 22 kW ou de 43 kW, le temps de recharge continue d’être de 1h35 pour gagner 80% de la batterie. Le véhicule est équipé d’un câble de recharge pour chargeur en Mode 3 qui représente une des solutions les plus sécurisées actuellement.

D’autres modes de recharge possibles

Étant donné que tout le monde n’a pas forcément la possibilité de s’équiper d’une Wallbox, il est possible pour les conducteurs de choisir une prise domestique pour recharger sa Mini électrique. Sur une prise de 2,3 kW, la recharge s’effectue en 7h36 tandis que sur une prise green’up d’une capacité de 3,7 kW, elle est de 5h50. De quoi récupérer l’énergie de la batterie en une nuit. Mais attention, ces solutions de recharge sont lentes en plus d’être peu sécurisées, d’où l’intérêt de faire vérifier l’installation par un professionnel avant d’envisager l’utilisation.

Par ailleurs, lorsque les conducteurs se retrouvent dans les centres commerciaux ou les restaurants par exemple, ils peuvent bénéficier des bornes rapides pour récupérer rapidement l’énergie de leur véhicule. La Mini électrique est compatible avec les bornes de 50 kW en courant continu (DC) afin de recharger à 80% en l’espace de 30 minutes seulement. Afin de retrouver les différentes stations de recharge disponibles partout en Europe, les utilisateurs peuvent utiliser l’application Mini Charging proposée par le constructeur. Ainsi, ils peuvent plus aisément organiser leurs itinéraires en fonction des 256 684 points de recharge sis sur le continent et géolocalisés par l’application. Il existe aussi d’autres applications particulièrement pratiques qui permettent d’identifier les stations de recharge dans le pays et ailleurs en Europe.