Véhicules Electriques

Top 10 petites voitures électriques pour la ville : les meilleures citadines

Parfaites pour la ville avec une autonomie suffisante pour réaliser les trajets quotidiens, les citadines ont la cote auprès de nombreux automobilistes. Elles sont compactes et agiles et n’ont ainsi aucune difficulté à sillonner les rues étroites ou à trouver des places de stationnement. Sur le marché, le segment est riche d’une multitude de modèles. À côté des stars comme la Renault Zoé ou la Peugeot e-208 figurent d’autres modèles qui valent le détour à l’instar de la Fiat 500 e, du Mini Cooper SE ou du Volkswagen e-up !.

1 – Peugeot e-208

Élue voiture de l’année 2020, la Peugeot e-208 s’inscrit parmi les citadines électriques qui se vendent le mieux sur le marché français. Elle s’impose comme la plus grande rivale de la Renault Zoé et se distingue par son approche plus agressive, en termes de design et de conduite. L’e-208 est beaucoup plus soignée que sa concurrente. Dans ses soubassements, elle a droit à un électromoteur de 136 ch ainsi que d’une batterie de 50 kWh qui revendique un rayon d’action de 362 km en cycle WLTP. La citadine s’illustre aussi pour son fameux i-cockpit constitué d’un écran de 5 à 10 pouces ainsi que d’un combiné tête haute. Son coût d’achat démarre à partir de 32 100 euros.

2 – Fiat 500 e

Dans sa nouvelle version, la puce transalpine électrique joue la carte du premium. Elle révèle une carrosserie légèrement plus imposante ainsi qu’une présentation très soignée. On regrette surtout la qualité des plastiques utilisés à bord. Néanmoins, la citadine se rattrape avec ses lignes épurées et agréables. Elle est essentiellement adaptée à un usage urbain et n’est pas forcément idéale pour les départs en vacances à cause de son petit coffre et sa faible capacité d’accueil. Son autonomie reste dans la moyenne s’établissant à 240 ou 320 km selon le modèle choisi. Le fait qu’elle soit équipée d’une petite batterie lui permet de raccourcir le temps passé à la recharge. En finition Action, la Fiat 500 e est accessible pour un tarif de 24 900 euros.

3 – Renault Zoé

Star de sa catégorie, la Renault Zoé est la citadine la plus vendue en France et en Europe. Son design moderne et dynamique lui a valu la reconnaissance du public. Bien qu’elle compte partir à la retraite d’ici 2024 avec l’arrivée de la R5 qui sera sa future remplaçante, ce modèle aux losanges poursuit son ascension. Récemment, elle vient de s’équiper d’une nouvelle batterie de 52 kWh qui lui confère une autonomie de 395 km en cycle WLTP. Le point le plus regrettable concerne la recharge rapide en courant continu qui est plafonnée à 50 kW, quand la concurrence culmine jusqu’à 100 kW. Sur le site officiel du constructeur, son tarif démarre à 32 100 euros, hors bonus écologique.

4 – Renault Twingo E-tech

La Renault Twingo E-tech n’a pas pour prétention de rivaliser avec la Renault Zoé. Elle se positionne sur une gamme au-dessous, ce qui transparait sur son prix étant donné qu’elle est disponible pour 23 150 euros, hors bonus écologique de 6000 euros. La citadine électrique bénéficie d’une petite batterie de 22 kWh qui garantit un rayon d’action de 190 km en cycle WLTP. Avec une Wallbox de 7,4 kW, une recharge complète s’effectue en 4 heures. Totalement conçue pour un usage urbain, la Twingo a droit à de nombreux équipements pour ne citer que le volant réglable, la climatisation automatique ou les multiples rangements.

5 – BMW i3

La BMW i3 se place sur une catégorie premium, ce qui explique ses prix relativement plus élevés par rapport à ses concurrents. Pour pouvoir s’offrir cette citadine allemande, il faudra être prêt à débourser jusqu’à 39 950 euros. Ce modèle peut plaire ou déplaire selon les goûts et préférences de chacun. Il arbore effectivement des portes antagonistes et un design très atypique rappelant un OVNI. L’i3 s’illustre pour la puissance de son moteur atteignant 170 ch/125 kW offrant une accélération de 0 à 100 km/h de 7,3 secondes. En cycle mixte WLTP, son autonomie atteint les 305 km et jusqu’à 425 km en ville.

6 – Mini Cooper SE

Dans la même trempe que la BMW i3, la Mini Cooper SE surfe aussi sur un style premium, ce qui justifie son prix de 33 900 euros. Cette version électrique se rapproche de la Mini Cooper S essence qui affiche quasiment la même apparence et des performances identiques. Le modèle à watts profite d’une meilleure reprise en battant le 80 à 120 km/h en 4,3 secondes, mais il a pour inconvénient de n’offrir que 234 km d’autonomie procurée par une petite batterie de 32,6 kWh qui est rapide à la recharge.

7 – Opel Corsa-e

Elle est peu connue par rapport aux autres ténors du marché. Or, l’Opel Corsa-e mérite d’être sous les feux des projecteurs étant donné qu’elle hérite de la même qualité de conception que la Peugeot e-208 élaborée dans le groupe Stellantis. Sous le plancher, elle profite d’une batterie de 50 kWh qui revendique une autonomie de 362 km tandis que sous le capot, elle s’équipe d’un électromoteur de 136 ch. Esthétiquement, l’Opel Corsa-e se veut plus sage et classique. Ce constat est identique lorsqu’on pénètre à bord du véhicule. En finition Édition, la citadine allemande est disponible pour 32 700 euros, 34 000 euros en finition GS Line et Elegance Business et à 36 100 euros en finition Ultimate.

8 – Dacia Spring

La Dacia Spring s’impose comme la citadine électrique la moins onéreuse sur le marché actuellement. Idéale pour les petits budgets, elle se négocie pour un prix de 18 690 euros, bonus écologique de 5046 euros non déduit. La Dacia Spring est remarquable pour son allure de SUV avec ses barres de toit et sa garde au sol légèrement surélevée. En dépit de son prix bas, elle est en mesure d’offrir des prestations tout à fait appréciables. En effet, sa batterie de 26,8 kWh lui permet d’assurer une autonomie de 230 km en cycle mixte WLTP et jusqu’à 305 km en ville.

9 – Smart Fortwo Electric

La troisième génération de la Smart électrique fait son apparition en 2017. En 2020, la mini-citadine britannique passe par la case restylage et s’équipe de projecteurs à diodes, d’une nouvelle prise d’air inférieure et supprime la calandre. Cette Smart Fortwo Electric n’est pas une référence au niveau de son rayon d’action puisqu’avec sa petite batterie de 17,6 kWh, elle ne peut parcourir que 110 à 120 km. Par contre, elle s’adapte à toutes les solutions de recharge y compris la prise domestique avec laquelle elle met 6h à récupérer son autonomie.

10 – Volkswagen e-up !

On avait annoncé la fin de sa commercialisation, mais finalement le Volkswagen e-up ! revient en 2019 avec une mise à jour lui permettant de gagner une batterie plus performante de 32,3 kWh qui lui garantit 260 km d’autonomie en cycle WLTP. Ce modèle s’illustre aussi pour ses tarifs abordables qui démarrent à 24 690 euros.