Conseils borne de recharge

Prise renforcée ou borne de recharge : quelle solution choisir ?

La recharge représente un véritable dilemme pour de nombreux électromobilistes. Il est important de disposer d’une infrastructure adaptée pour récupérer l’autonomie de la batterie à domicile. Or, l’installation d’une borne de recharge est un investissement conséquent sans compter la complexité de la mise en place. Dans ces conditions, envisager la prise renforcée est une idée qui séduit beaucoup de conducteurs. Cette solution n’est possible que si le VE n’est pas utilisé quotidiennement et qu’il dispose d’une batterie de faible capacité.

Prise renforcée : particularités, avantages et inconvénients

Trois modes d’alimentation permettent de recharger une voiture électrique à savoir la prise domestique traditionnelle, la prise renforcée et la borne de recharge. La prise renforcée connue aussi sous le nom de prise green-up est une invention de la société Legrand. Ressemblant à une prise domestique, elle annonce des performances plus élevées puisque sa puissance atteint 3,2 kW soit 16 A contre 2,3 kW ou 10 A pour la prise traditionnelle. Pour offrir une telle puissance, l’équipement est passé par un mode de fabrication spécifique. Les matériaux ont bénéficié d’une meilleure conductivité grâce à un traitement des contacts à base d’argent. Par ailleurs, la prise renforcée est aussi en mesure d’identifier le câble de recharge branché pour empêcher les recharges à puissance trop élevée. La présence d’un aimant logé dans la prise murale sert à détecter la compatibilité avec le câble de recharge.

Le principal avantage de cette prise renforcée repose sur le délai de recharge raccourci par rapport à une prise domestique. S’il faut par exemple près de 19 h pour recharger une voiture électrique dotée d’une batterie de 40 kWh avec une prise standard, cette durée baisse à 12h30 avec la prise renforcée. Elle a aussi la particularité d’être moins onéreuse par rapport à l’achat d’une borne de recharge ou Wallbox. L’utilisateur débourse entre 50 et 200 euros pour bénéficier d’une telle installation contre 800 à 1500 euros pour avoir une borne de recharge. Avec la prise renforcée, la sécurité est aussi optimisée puisqu’elle empêche les risques de surtension et de surchauffe. Il est même possible de gérer à distance la recharge via une application pour programmer l’usage en heures creuses et ainsi faire des économies.

En revanche, la prise renforcée restera toujours moins performante qu’une borne de recharge. Les électromobilistes qui utilisent quotidiennement leur véhicule ne pourront pas se contenter de cette solution. S’ils possèdent un modèle pourvu d’une batterie de 60 kWh, ils devront attendre près de 19 h pour recharger. Par ailleurs, les constructeurs ne fournissent pas systématiquement le câble de recharge adapté à l’usage de cette prise, ce qui implique un achat et un investissement supplémentaire pour le conducteur.

Borne de recharge : particularités, avantages et inconvénients

La borne de recharge a été créée pour la première fois par l’entreprise Wallbox et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle elle porte ce nom éponyme. Cette infrastructure prend la forme de boîtier électronique installé dans un garage, une box privée, un parking d’entreprise ou de collectivités. Son installation est obligatoirement prise en charge par un électricien certifié IRVE. Sa différence avec la prise renforcée repose sur la puissance de recharge allant de 3,7 kW, 7,4 kW, 11 kW ou 22 kW en courant alternatif sur réseau monophasé ou triphasée. La Wallbox peut s’accompagner d’une foule de fonctionnalités comme le paramétrage à distance, le contrôle de la consommation, le réglage de la puissance ou un système de contrôle d’accès.

Elle est avantageuse dans la mesure où elle réduit considérablement le délai de recharge. Une batterie de 50 kWh se recharge en 7 h sur une borne de 7,4 kW contre 15h30 sur une prise renforcée. Elle est aussi plus sécurisée en diminuant les risques d’accidents électriques. Les utilisateurs ont le choix en une variété de modèles, de marques et d’options disponibles. De plus, ils ont droit à des aides à l’achat comme la prime ADVENIR qui finance une partie des frais de fourniture et d’installation.

Néanmoins, la Wallbox présente aussi quelques inconvénients, à commencer par son prix d’achat élevé. Un budget de 500 à 1500 euros est nécessaire pour pouvoir s’équiper. Au coût du matériel s’ajoutent les frais d’installation, car la loi impose l’intervention d’un professionnel IRVE pour la mise en place d’une borne supérieure ou égale à 3,7 kW.

Borne de recharge ou prise renforcée pour mon véhicule électrique ?

La prise renforcée constitue la solution idéale pour les électromobilistes équipés d’un VE de faible capacité. Les micro-citadines comme la Renault Twizy ou la Volkswagen e-up ! de première génération par exemple s’adaptent à cette charge lente. Avec sa petite batterie de 6,1 kWh, la Twizy se recharge en une heure à peine à l’aide d’une prise de 3 kW. De son côté, l’e-up ! n’a besoin que de 6h pour récupérer 20 à 80% de sa charge.

Lorsque la capacité de la batterie du VE est élevée, il est préférable de s’orienter vers une borne de recharge pour gagner en confort et en praticité. La sécurité est aussi optimisée et l’utilisateur peut faire des économies sur la recharge si celle-ci s’effectue en période d’heures creuses.