Qu’est-ce qu’une prise de recharge Type 2 ?

Qu’est-ce qu’une prise de recharge Type 2 ?

En matière de véhicule électrique, les propriétaires ont le choix entre plusieurs catégories de prise allant de la Combo CCS au CHAdeMO en passant par la prise type 1, 2, 3 et 4. Pour la recharge normale et rapide de la voiture électrique, la prise de Type 2 également appelée prise Mennekes est le standard européen. Elle s’est d’ailleurs imposée partout dans le monde et équipe aujourd’hui la plupart des véhicules électriques, que ce soient ceux vendus en Europe, aux États-Unis ou dans les pays asiatiques. Quelles sont les caractéristiques de la prise de Type 2 en matière de recharge de véhicule électrique ? Explications.

La prise de Type 2 : le standard européen des voitures électriques

Les constructeurs et les équipementiers se sont vite rendu compte que pour atteindre une certaine puissance électrique durant la recharge de véhicule électrique, il faudrait une prise plus puissante que celles existantes, à savoir la prise classique de 10 A délivrant une puissance de 2,3 kW et la prise standard de 16 A de 3,7 kW. Chaque constructeur a donc au début commencé à développer de leur côté des prises permettant de fournir à leurs modèles une puissance de charge plus élevée. On a vu alors apparaitre différents types de prises de recharge. Les constructeurs asiatiques ont proposé la prise Type 1 ou Yazaki dont la capacité maximale est de 8 kW, tandis qu’en Europe, on a retrouvé les prises Type 2 et Type 3. Bien entendu, il n’était pas question de sauvegarder les deux puisqu’il fallait tout de même une certaine uniformité. Ainsi, l’Union européenne a opté pour la prise de Type 2 comme standard européen et celle-ci s’est imposée à tous les véhicules électriques vendus sur le continent. Aujourd’hui, la plupart des constructeurs se sont pliés à ce standard même si la date limite pour l’adopter est encore en 2025. Cependant, à l’heure où tous les véhicules électriques européens sont compatibles avec la prise Type 2, ce n’est pas encore le cas de toutes les bornes de recharge.

Prise Type 2 : ses caractéristiques

Pour que la recharge d’une voiture électrique soit performante et durable, elle doit bénéficier d’équipement qui correspond à ses exigences. La première exigence pour une prise de recharge de véhicule électrique est sa solidité puisqu’elle est amenée à être utilisée des milliers de fois au moins au cours de sa vie, et ce, avec une borne domestique ou publique. D’autre part, la prise de recharge de véhicule électrique doit aussi couvrir un large éventail d’utilisation pour éviter de multiplier les adapteurs et les câbles. Elle doit donc être compatible avec le plus grand nombre de dispositifs de recharge. Ensuite, pour permettre une recharge efficiente, la prise doit disposer de fonctionnalité lui permettant de communiquer avec le véhicule afin d’en recueillir des données. À l’heure actuelle, la prise Mennekes semble être la seule à répondre à tous ses critères. En effet, la prise Type 2 se veut robuste grâce à l’épaisseur et la souplesse de son câble, tout en évitant d’être encombrante. Ensuite, la prise de Type 2 est capable d’adopter 3 configurations différentes, pour s’adapter à un grand nombre de chargeurs même si une seule de ces configurations est employée en Europe. La prise de Type 2 est composée de 3 phases, d’une prise de terre, d’un neutre, d’un Proximity Pilot et d’un Control Pilot. La Prise Type 2 permet à l’utilisateur de recevoir différentes puissances de recharge en courant alternatif monophasé ou triphasé.

Les charges supportées par une prise Type 2

Grâce à sa composition, la prise de Type 2 est en mesure de supporter un large éventail de puissances de charge. Ce qui fait qu’elle peut être employée à la maison pour une recharge normale et accélérée, mais également auprès des bornes publiques pour la recharge rapide. À la maison, la prise Mennekes n’utilise qu’une seule phase et s’adaptera à la puissance du point de recharge utilisé, à savoir, jusqu’à 7,4 kW en courant monophasé et de 11 à 22 kW en courant triphasé. Fonctionnant en courant alternatif jusqu’à 63 A, la prise est capable de délivrer jusqu’à 43 kW sur les bornes publiques en utilisant toutes ses phases. Mais si à l’origine, la prise de Type 2 se limitait au courant alternatif aujourd’hui elle connait une évolution baptisée prise Type 2 combo ou CSS pour la rendre compatible avec la recharge rapide jusqu’à 350 kW. Ainsi, la prise de Type 2 ajoute 2 broches supplémentaires convertissant le courant alternatif en courant continu avant de l’envoyer vers la batterie du véhicule.

Quels sont les véhicules électriques compatibles avec la prise de Type 2 ?

Généralement, toutes les voitures électriques vendues en Europe ces dernières années sont compatibles avec la prise Type 2. Il existe d’ailleurs des véhicules destinés aux marchés américains et asiatiques qui le sont aussi. C’est le cas pour tous les véhicules électriques, mais également les hybrides rechargeables. Les modèles les plus sollicités et qui sont compatibles avec cette prise sont notamment, la Renault Zoe, la Peugeot e-208, l’Opel Corsa-e, la BMW i3, tous les modèles Tesla, les modèles Smart ou encore la Jaguar i-Pace. La durée de la recharge avec la prise Type 2 dépend de la capacité de la batterie de la voiture électrique concernée ainsi que de la puissance de la borne de recharge employée. Pour le cas de la Renault Zoé par exemple, lorsqu’elle est branchée sur une Wallbox de 22 kW, il lui faut une heure où se recharger jusqu’à 80%. La particularité de la prise de Type 2 est qu’à partir de 80%, la recharge devient lente, quelle que soit la puissance de la borne. C’est une façon pour les constructeurs d’empêcher la surchauffe de la batterie qui intervient lorsqu’elle est trop sollicitée. Dans le cas où la recharge accélérée devient insuffisante, les constructeurs ont équipé leurs modèles de prise Combo 2, combo CCS 2 ou Type 2 CSS afin de les rendre compatibles avec la recharge rapide sur les bornes de recharge publiques.