Bornes de recharge par véhicule

Quelle borne de recharge ou wallbox pour la MG ZS EV ?

Le MG ZS EV fait énormément parler de lui dans la sphère automobile en raison de son excellent rapport prestations/prix. Il est assez rare de trouver des SUV électriques aussi abordables, performants et confortables. Comme il a justement été pensé pour simplifier le quotidien des utilisateurs, il est compatible avec différentes solutions de recharge, dont la fameuse Wallbox domestique.

Une mise à jour réussie pour le MG ZS EV

Après avoir disparu des radars pendant quelques années, MG fait un retour en force à partir de 2020. Le constructeur appartient désormais au géant chinois SIAC Motors qui est le 7e plus grand fabricant automobile au monde. Si au départ, MG était surtout réputé pour ses petits roadsters, il change de fusil d’épaule et se concentre sur les segments qui fonctionnent le mieux actuellement à l’instar des SUV. Comme la transition électrique est au cœur de l’actualité, il privilégie les modèles propres de type hybride rechargeable ou 100% électrique. Toujours en 2020, il débarque alors sur le marché avec son ZS EV. Son design qui manque d’originalité et qui rappelle les traits du MG EHS hybride rechargeable n’a pas trouvé son public. MG décide alors de rectifier le tir et d’apporter un restylage à son SUV en 2021.

Le nouveau ZS EV voit sa calandre disparaître. Il dévoile une bouille complètement modifiée constituée d’une seule pièce principale qui lui procure des faux airs de Tesla Model Y. À l’arrière, des remaniements ont été opérés au niveau du bouclier, des feux (Phantom) et des buses de sortie d’air.

Le ZS EV est essentiellement un SUV à usage urbain. Il affiche une empreinte au sol de 4,32 x 1,81 et fait 1,65 m de haut. Son coffre procure un volume de 448 litres qui peut aller jusqu’à 1166 litres, une fois la banquette rabattue. L’intérieur est confortable et garantit une excellente habitabilité. À l’avant, le conducteur bénéficie de sièges réglables électriques, mais ne peut pas incliner le dossier. Le passager à côté se contentera d’un réglage manuel. S’il est possible d’adapter la hauteur du volant, modifier sa profondeur est impossible. Des réaménagements ont aussi été opérés dans le cockpit. Le ZS EV troque son ancienne instrumentation de 3 ,5 pouces et son écran multimédia de 8 pouces contre des dalles plus grandes faisant respectivement 7 pouces et 10 pouces.

Performances et autonomie du MG ZS EV

A l’origine, le MG ZS EV était doté d’un moteur de 105 kW/143 ch et 353 Nm. Toutefois, une telle puissance était clairement insuffisante au regard de ce que faisait la concurrence. MG décide alors d’améliorer les performances de son SUV en lui équipant deux moteurs différents : 115 et 130 kW. La vitesse de pointe atteint 175 km/h et le véhicule est en mesure de battre le 0 à 100 km/h en 8,6 secondes. En face, son concurrent le Peugeot e-2008 se munit d’un électromoteur de 100 kW/136 ch et 260 Nm pour une vitesse maximale de 150 km/h. Le SUV français fait alors profil bas par rapport au modèle britannique au niveau de la puissance.

Ce dernier existe désormais en deux variantes de batteries annonçant 51 kWh et 72 kWh. Le premier accumulateur est combiné au moteur de 130 kW et propose une autonomie de 320 km. Le second est associé au bloc de 115 kW et offre un rayon d’action de 440 km. En comparaison, le Peugeot e-2008 plafonne avec une valeur de 50 kWh et 320 km d’autonomie en cycle WLTP.

Bien plus performant, le MG ZS EV se veut pourtant plus abordable que sa rivale française. En autonomie standard, le prix annoncé est de 30 990 euros et passe à 34 990 euros en autonomie étendue. Le prix de départ du Peugeot e-2008 est pourtant de 37 100 euros en finition Active correspondant à l’entrée de gamme.

Quelle borne de recharge choisir pour le MG ZS EV ?

À l’instar de la majorité des véhicules électriques commercialisés sur le marché, le MG ZS EV s’accompagne d’un chargeur embarqué standard qui tolère une puissance maximale de 11 kW en courant alternatif sur réseau monophasé.

Au moment de choisir sa borne de recharge, l’utilisateur peut privilégier directement un modèle délivrant 11 kW compatible avec le SUV. Il est important de ne pas dépasser cette valeur, car le véhicule se mettra automatiquement à brider l’intensité du courant qui le traverse pour qu’il n’excède pas 11 kW. Il est alors inutile d’investir dans une Wallbox de 22 kW. En revanche, il est possible d’aller sur des valeurs inférieures de 7,4 kW ou 3,7 kW. Tout dépend du kilométrage quotidien du véhicule ainsi que de la fréquence de charge.

Le choix de la borne est aussi guidé par la marque. Les fabricants sont de plus en plus nombreux actuellement, ce qui permet de bénéficier d’une sélection plus large. De Juice Booster, à Wallbox en passant par EVBox, Circontrol, Legrand, Schneider ou Hager, le marché est départagé entre des enseignes connues et celles qui le sont moins.

Par ailleurs, il est crucial de vérifier les fonctionnalités avancées octroyées par la borne. Il est recommandé de privilégier celle qui offre une solution de connectivité par internet ou Wi-Fi et celle qui autorise le pilotage énergétique à distance pour que l’utilisateur puisse programmer ses recharges ou gérer sa borne sans présence physique. Les meilleures Wallbox proposent aussi un module de gestion dynamique de la recharge ou un système de recharge intelligente.

Qui se charge de l’installation de la borne ? Combien ça coûte ?

La pose d’une borne de recharge doit obligatoirement être confiée à un technicien IRVE dès lors qu’elle va au-delà d’une puissance de 3,7 kW. Ce professionnel a suivi les formations règlementaires et a obtenu toutes les certifications pour installer des infrastructures de recharge. Le coût de l’installation dépend de cette main-d’œuvre ainsi que du matériel. Le budget pour acquérir l’appareil va de 600 à 2500 euros tandis que le tarif du technicien oscille entre 800 et 1500 euros. Avec une comparaison des offres suite à l’obtention de plusieurs devis, il est éventuellement possible de profiter de prix plus bas.