Conseils borne de recharge

Combien de temps faut-il pour recharger une voiture électrique ?

À la maison, dans les stations-service, sur les aires d’autoroutes : de plus en plus de points de recharge de véhicules électriques se développent actuellement. Chaque solution offre des délais de recharge différents. Si pendant longtemps, la longue attente pour récupérer l’énergie de la batterie a toujours été le point faible des voitures électrifiées, aujourd’hui les constructeurs rivalisent d’ingéniosité pour réduire la durée de la recharge. Plusieurs facteurs vont impacter ce temps de charge.

Les paramètres qui influent sur la recharge d’une voiture électrique

Le temps de recharge d’une voiture électrique dépend d’un grand nombre de facteurs, à commencer par la capacité du pack batterie. Assimilée au réservoir d’un véhicule thermique, la batterie a pour rôle d’alimenter tous les composants électriques du véhicule y compris l’électromoteur. Elle détermine l’autonomie du véhicule autrement dit le nombre de kilomètres qu’il est en mesure de parcourir en une seule charge. Une batterie offrant une grande capacité sera logiquement plus longue à recharger qu’une autre de plus faible capacité. Il faudra par exemple une heure pour charger une batterie de 71 kWh à 80% contre seulement une demi-heure pour une autre de 16 kWh.

L’état de charge de ladite batterie entre également en ligne de compte. Il va de soi qu’il sera plus rapide de recharger si celle-ci est de 30% plutôt que si elle est totalement déchargée. Sur ce point, les constructeurs préconisent de ne pas attendre d’être en dessous de la barre des 20% pour recharger son véhicule électrique et de ne pas aller au-delà de 80% de charge.

Il est également très important de tenir compte du taux de charge maximal toléré par le véhicule. En effet, toutes les voitures ne sont pas capables d’encaisser de fortes puissantes en raison de leurs configurations différentes. Il existe principalement deux éléments à savoir sur ce sujet à savoir la puissance acceptée en courant alternatif (AC) et celle en courant continu (DC). Généralement, les chargeurs embarqués des VE acceptent entre 3 à 22 kW en AC et au-dessus de 50 KW en DC. Il est inutile d’utiliser une puissance supérieure à celle tolérée par ce chargeur embarqué, car il bridera la puissance à son taux de charge maximal pour des raisons de sécurité.

La puissance délivrée par la borne a un impact conséquent sur la vitesse de recharge. En AC, les bornes proposent plusieurs niveaux de puissance de 3 kW, 7 kW, 11 kW ou 22 kW tandis qu’en DC, elles peuvent aller de 43 à 350 kW.

Un autre point important concerne le câble utilisé. Il ne doit jamais être sous-dimensionné, sans quoi, cela ne fera qu’allonger l’attente même si la borne est puissante.

Enfin, les conditions météorologiques influent également sur le temps de recharge. Élément chimique, la batterie a recours à des plages de température gérées par un Battery Management System. Durant les périodes de chaleur estivale, lorsque la température du pack ne baisse pas malgré l’intervention du système de ventilation, la charge s’interrompt. Inversement, il peut également arriver qu’en hiver, la charge se montre plus lente que prévu.

Recharger sur une prise domestique : quelle durée ?

Récupérer l’énergie de la batterie d’une voiture électrique peut se faire par le biais d’une prise domestique ou d’une prise renforcée green-up. Il s’agit d’une solution plébiscitée par de nombreux électromobilistes pour sa simplicité et son caractère économique. Toutefois, le mode de recharge est très lent. La puissance est limitée à 2,1 kWh pour une prise traditionnelle et 3,2 kWh pour une prise renforcée green-up.

S’il est question de recharger une batterie de 50 kWh, l’utilisateur devra attendre 23h45 sur une prise classique et 15h30 sur une prise renforcée. Si la batterie fait 80 kWh, le délai passe à 38 h sur une prise classique et 25 h sur une prise green-up.

Combien de temps faut-il pour recharger sur une Wallbox ?

Recharger sur prise domestique n’est pas réellement confortable ni sécurisé. En alternative, les constructeurs préconisent l’utilisation d’une Wallbox qui garantit plus de rapidité et offre une meilleure protection pour les utilisateurs et l’installation. Dans le cadre d’un usage domestique, les puissances délivrées varient de 3,7 à 22 kW sur courant alternatif en réseau monophasé ou triphasé. Il est possible de disposer de bornes de 50 kW et plus, mais celles-ci sont davantage réservées pour les installations publiques dédiées à la charge rapide. Les Wallbox domestiques sont relativement simples à installer, car elles n’exigent pas de raccordement complexe ni de changement de fournisseur d’énergie.

Pour recharger une batterie de 50 kWh sur une borne de 3,7 kW, le temps de charge est de 13h30 qui passe à 7 h sur une Wallbox de 7 kW et 2h30 pour une unité de 22 kWh. Les véhicules munis d’un pack de 80 kWh mettront 11h30 pour récupérer leur autonomie sur une borne de 11 kW contre 21h45 sur une autre de 3,7 kW. En 3h45, ils se rechargent sur une Wallbox de 22 kW.

Délai de la recharge rapide

Comme son titre le sous-entend, la recharge rapide n’engendre pas de délais trop longs. Les constructeurs annoncent qu’il suffit d’à peine 30 minutes pour atteindre un niveau de charge de 80%. En revanche, il faudra autant de temps pour récupérer les 20% restants et arriver à 100%. À noter que la recharge rapide ne doit pas être utilisée de façon abusive au risque d’endommager prématurément la batterie.