Conseils borne de recharge

Comment optimiser la recharge de sa voiture électrique ?

Recharger une voiture électrique représente une charge financière non-négligeable. Entre l’installation de l’équipement et les coûts de la recharge, l’électromobiliste a intérêt à choisir les meilleures solutions pour mieux maîtriser son budget. Comme la recharge implique aussi un temps d’attente relativement long, il est important de privilégier les systèmes adaptés pour gagner en confort, en rapidité et en praticité.

Choisir la bonne solution de recharge

La priorité est de sélectionner le mode de recharge le plus adapté. Quatre possibilités s’offrent aux électromobilistes à savoir la prise domestique, la prise renforcée, la Wallbox ou la borne rapide. Les deux premières solutions sont les plus économiques, mais annoncent des délais de recharge particulièrement longs. Comptez jusqu’à 15h30 pour recharger un VE avec une batterie de 50 kWh sur une prise green-up de 3,2 kW et jusqu’à 23h45 sur une prise standard 10 A. La borne de recharge s’avère plus adaptée pour recharger vite. En 7 h, cette même batterie pourra récupérer entièrement son autonomie via une Wallbox de 7 kW. En revanche, les bornes rapides ne sont pas réservées à un usage domestique, car elles ont recours à un courant continu qui dépasse les 50 kW. Aucune installation n’est capable de supporter une telle puissance sans d’importantes modifications électriques.

Respecter un niveau de charge minimal et maximal

Le niveau de la batterie doit se situer entre la fourchette de 20 à 80% pour optimiser la recharge. En effet, sous la barre des 20%, la récupération énergétique devient plus lente. Il en est de même au-delà de 80%. D’ailleurs, lors d’une recharge rapide, les fabricants préconisent de ne pas excéder les 80%. Si la recharge s’effectue en 30 minutes sous ce seuil, au-dessus et jusqu’à 100%, elle peut durer 1 heure voire plus. Respecter le niveau de 20% à 80% permet aussi préserver la batterie et d’en augmenter sa longévité.

Recharger en heures creuses

Récupérer l’autonomie d’un VE n’est pas gratuit. Bien au contraire, l’électromobiliste doit payer la consommation électrique qui peut lui coûter jusqu’à 10 euros par charge complète et en fonction de la capacité de la batterie. Pour calculer le prix de la recharge, il suffit de multiplier la capacité de cette batterie avec le tarif au kWh du fournisseur d’énergie. Sur la base d’un prix de 0,1467 €/kWh, la Hyundai Ioniq 5 dotée d’une capacité de 58 kWh coûte par exemple 8,51 euros à recharger.

Dans ce contexte, il est recommandé de brancher son VE uniquement durant les périodes d’heures creuses au cours desquelles les prix pratiqués par les fournisseurs sont plus bas. En fonction des localisations géographiques, les plages horaires vont généralement de 22 h à 8 h le lendemain. Pendant la journée, il est aussi possible de profiter des heures creuses entre 12 h 30 et 15 h 30 ou entre 13 h 30 et 16h30 toujours selon la région. Dans certaines parties du pays, les heures creuses se déroulent de 23h30 à 7h30, de 2 h à 7h ou de 3h à 8 h la nuit.

Opter pour les bons contrats d’électricité

Choisir les contrats d’électricité adaptés s’avère aussi un bon moyen d’optimiser la recharge d’une voiture électrique. À ce niveau, tous les fournisseurs d’électricité ne se valent pas. Face à la concurrence, certains appliquent des politiques tarifaires dégressives en week-end, durant les heures creuses ou au cours de certaines périodes de l’année.

À titre illustratif, Total Direct Energies lance une offre Heures Super Creuses qui s’annonce compétitive par rapport à celle des concurrents. Le prix baisse de moitié par rapport au coût HT du kWh règlementaire en France. Avec son offre Elec’Car, Engie propose aussi 50% de rabais sur le coût du kWh au cours de la nuit.

Les utilisateurs équipés de compteurs Linky ont droit à des offres promotionnelles auprès de certains fournisseurs comme Ohm Energie. Avec Ohm Soirs et Week-end, les clients ont accès à une remise de 40% durant les week-ends et les heures creuses. Chez EDF, s’ils choisissent la formule Mes Jours Zen, ils disposent de tarifs préférentiels en week-ends, jours fériés ou heures creuses.

L’énergie solaire pour recharger son véhicule électrique

Pour faire des économies, l’électromobiliste peut aussi envisager l’installation de panneaux solaires à domicile et ainsi profiter d’une recharge gratuite avec une énergie d’origine renouvelable. L’installation peut être couplée avec une batterie stationnaire pour stocker puis réutiliser ultérieurement le surplus d’énergie. Il est aussi possible de recourir à un système de stockage virtuel qui s’avère plus économique, car il n’implique pas l’achat de matériels.

À défaut de pouvoir bénéficier d’une infrastructure solaire chez lui, le propriétaire du VE peut également choisir un fournisseur d’électricité renouvelable. En plus d’agir pour l’écologie, il jouit de tarifs intéressants et concurrentiels par rapport à ce qui est pratiqué par les opérateurs traditionnels. Le fournisseur d’énergie verte propose une électricité issue d’une source renouvelable comme l’énergie hydraulique, l’énergie solaire, l’énergie éolienne ou la biomasse.