Quelles sont les différentes prises pour recharger sa voiture électrique

Quelles sont les différentes prises pour recharger sa voiture électrique

Au moment d’acquérir une voiture électrique, le mode de recharge représente un sujet crucial. L’accessibilité et les performances différencient chaque type de prise proposé sur ces véhicules. Quels sont alors les divers prises et modes de recharge existants ? Par quels moyens récupérer l’énergie de la batterie ? Réponses.

Les différents modes de recharge

La puissance maximale supportée par la voiture électrique influence la vitesse de recharge et la compatibilité avec les divers modes de recharge. Ces derniers se déclinent essentiellement en quatre types. Le mode 1 est le plus basique et permet de brancher la voiture avec toutes sortes de prise électrique. Généralement, la majorité des voitures électriques peuvent récupérer leur énergie grâce à l’aide d’une prise domestique. Toutefois, la recharge est très lente à cause de la puissance limitée à 2, 3 kW qui est due à l’inexistence d’un circuit dédié. Pour « faire le plein », il faudra alors patienter entre 10 à 30 heures. Le mode 1 ne peut être utilisé que de façon ponctuelle, car les risques de surchauffe sont élevés. Il est préférable de recourir à la prise domestique uniquement la nuit, lorsqu’aucun appareil électrique ne fonctionne à la maison.

Avec la recharge en mode 2, une prise renforcée appelée aussi prise green’up est utilisée et se distingue de la prise domestique par la présence d’un différentiel qui empêche les coupures électriques brutales. L’usage d’un boîtier de charge qui règle la charge est nécessaire avec ce mode 2 pour disposer d’une puissance plus élevée. Lorsqu’un dysfonctionnement se produit, le boîtier arrête automatiquement le transfert de courant pour éviter les incidents. Avec cette prise renforcée, le temps de recharge est beaucoup plus court qu’en prise domestique et la sécurité est légèrement optimisée. Néanmoins, cette recharge continue d’appartenir à la catégorie « lente ».

La plupart des constructeurs préconisent le recours à la recharge en « mode 3 » pour récupérer l’énergie de la batterie. Ici, un dispositif de contrôle est incorporé dans une borne de recharge électrique appelée aussi Wallbox. Installé dans les garages des particuliers ou sur les parkings publics, les places de stationnement d’entreprise, de centres commerciaux ou des copropriétés, le boîtier électronique gère le fonctionnement de la recharge et s’équipe de plusieurs fonctionnalités dédiées à la programmation. La puissance déployée va de 3,7 kW et 22 kW, ce qui rend la Wallbox largement plus performante que la prise domestique ou la prise renforcée. Son installation doit être réalisée par un électricien certifié IRVE étant donné sa complexité et les enjeux en termes de sécurité.

Concernant la dernière solution de recharge appelée « mode 4 », il est question de stations de recharge rapide retrouvées sur certains parkings, lieux publics ou aires d’autoroute. Fonctionnant en courant continu à haute intensité, cette solution permet de récupérer 80 % de l’énergie de la batterie en une heure.

Plusieurs types de prises pour recharger une voiture électrique

Les voitures électriques s’équipent d’une prise située au niveau de la carrosserie qui se décline en différents modèles en fonction de chaque véhicule. Pour éviter l’incompatibilité de la prise avec la borne, des adaptateurs ou des câbles sont livrés avec la voiture afin que celle-ci puisse se brancher avec les divers modes de recharge.

Parmi les prises les plus répandues au monde figure la prise type 1 connue aussi sous le nom de « Yazaki » en référence à l’enseigne japonaise qui l’a créée. Bien qu’elle soit courante aux quatre coins du globe et surtout en Asie, la prise type 1 est relativement rare en Europe. Il sera nécessaire d’utiliser un adaptateur de type 2 ou 3 pour pouvoir brancher le véhicule dans certaines zones géographiques. Cette prise type 1 offre une recharge lente étant donné que sa puissance est limitée à 7,4 kW.

En Europe, le standard est représenté par la prise type 2 connue aussi sous le nom de « Mennekes ». Plus polyvalente que le type 1, cette prise émet une puissance entre 3 à 43 kW en courant alternatif triphasé et jusqu’à 50 kW en courant continu, ce qui lui permet d’être utilisable autant sur les bornes de recharge rapide que sur les Wallbox. La plupart des voitures électriques commercialisées actuellement sont pourvues de ce câble.

La prise type 3 est considérée en quelque sorte comme un « vestige » des premières générations d’autos électriques, car elle est aujourd’hui en voie de disparition. Depuis janvier 2016, elle a été remplacée par la prise type 2 et a quasiment disparu de toutes les bornes de recharge. Néanmoins, des adaptateurs continuent d’être proposés pour brancher une voiture munie d’une prise type 2 à une borne dotée d’une prise type 3.

Pour la recharge rapide, la prise type 4 entre en jeu. Cette solution n’est compatible qu’avec un courant continu à intensité élevée. Elle se décline en deux types : la prise CHAdeMO essentiellement utilisée sur les véhicules asiatiques et la prise Combo CCS qui est la norme européenne en matière de recharge rapide. D’ailleurs, la Combo CCS est disponible sur la quasi-totalité des automobiles électriques disponibles sur le marché actuellement.