Borne de recharge pour taxi et vtc : laquelle choisir ?

Borne de recharge pour taxi et vtc : laquelle choisir ?

À une époque, utiliser une voiture électrique en guise de taxi semblait improbable à cause de l’autonomie limitée des véhicules et de l’offre réduite. Une décennie plus tard, l’électromobilité est quasiment devenue la nouvelle norme et les chauffeurs de taxis et de VTC doivent s’adapter. Ils peuvent désormais utiliser ces modèles électriques pour leurs activités, sous réserve de choisir le bon mode de recharge.

Taxi et VTC électrique : quels avantages ?

La physionomie des voitures électriques a énormément évolué ces dernières années. Les batteries sont devenues de plus en plus performantes pour assurer un maximum d’autonomie, le prix d’achat commence progressivement à baisser et le confort s’est beaucoup amélioré. Avec le réseau de recharge qui s’est également agrandi, la transition vers l’électromobilité est en phase de devenir un réflexe pour les chauffeurs de taxis et de VTC. Opter pour ce mode de mobilité ne leur offre que des avantages, à commencer par la question de l’amortissement.

Qu’ils travaillent pour le compte d’une entreprise ou qu’ils œuvrent en tant qu’ indépendants, ces professionnels pourront maximiser leurs profits avec une voiture électrique grâce au prix de recharge moins élevé. Les frais s’élèvent à 2 euros par 100 km, soit quatre fois moins cher qu’un plein d’essence. Sachant qu’en moyenne, un taxi ou un VTC parcourt tous les jours jusqu’à 250 km, les économies à la clé sont appréciables. En termes d’entretien, les frais sont aussi 4 fois moins chers qu’une voiture thermique.

L’électromobilité garantit aussi un meilleur confort et plus de calme pour le client qui n’est plus soumis aux bruits incessants des moteurs. Selon une étude menée au sein de l’Université de York par le Dr Duncan Williams, le silence d’une voiture électrique contribue à ralentir le rythme cardiaque, ce qui est gage de bien-être autant pour le chauffeur que son passager.

À tous ces avantages s’ajoute l’accès aux places de stationnement gratuites dans les villes comme Paris, Nice ou Aix-en-Provence. À Lyon et à Marseille, les prix des parkings sont divisés par deux pour les VZE.

Comment recharger un taxi ou un VTC avec une borne de recharge ?

Pour que l’activité de taxi ou VTC en voiture électrique soit rentable, il est important de disposer d’une borne de recharge performante. En effet, le chauffeur ne peut pas se permettre de stationner trop longtemps pour attendre que son véhicule récupère son autonomie. Ce genre de situation lui ferait perdre du chiffre d’affaires à cause d’une baisse du nombre de clients et de courses.

L’idéal est alors d’utiliser une borne de 22 kW au minimum qui permet de regagner en deux heures toute l’autonomie d’un véhicule équipé d’une batterie de 40 kWh contre 5h45 avec une Wallbox de 7,4 kW et 11h00 avec une borne de 3,7 kW. Fonctionnant en courant alternatif sur réseau triphasé, la borne de 22 kW s’inscrit comme l’une des plus performantes du marché. Pouvant être installée à l’intérieur ou à l’extérieur, elle résiste aux chocs, aux aléas climatiques ainsi qu’aux actes de vandalisme. Les modèles respectant la série de normes NF EN 61851 sont à prioriser. L’installation est à entreprendre conformément aux exigences de la norme électrique NF 15-100.

Une autre option envisageable est de se tourner vers les bornes rapides délivrant une puissance supérieure à 50 kW. Les modèles les plus performants déploient jusqu’à 350 kW. Ces installations permettent de récupérer 80% de la charge en moins de 30 minutes. Elles fonctionnent en courant continu et impliquent l’usage de câbles avec connecteur CHAdeMO ou Combo2. Particulièrement efficaces, elles révèlent néanmoins un point faible ayant trait au coût très important de l’installation.

À noter qu’en entreprise, les stations devront être équipées de plusieurs points de recharge pour assurer la rotation rapide des véhicules. Il sera nécessaire de vérifier entre autres l’abonnement électrique et surtout d’utiliser un système de supervision intelligent en cas de parcs autos importants.

Les utilisateurs devront aussi disposer d’un badge d’identification pour accéder à la station et permettre la traçabilité de l’usage de la borne.

Un réseau de recharge rapide pour les chauffeurs à Paris et ailleurs en France

Se contenter des bornes de recharge ne suffit pas toujours lorsqu’on opère en tant que taxi ou VTC. Il arrive que sur la route, les chauffeurs doivent récupérer en urgence l’autonomie de leur véhicule. Dans ce contexte, ils devront passer par les stations de recharge publiques qui se trouvent sur leur chemin. L’utilisation d’une application telle que ChargeMap facilite la géolocalisation de toutes les bornes disponibles en France et en Europe.

Dans le pays plus spécifiquement, il existe plusieurs réseaux disponibles à Paris. Le réseau Paris recharge par exemple compte près de 200 stations et jusqu’à 1000 bornes de recharge, accessibles en illimité via un abonnement de 60 euros par an. Les chauffeurs peuvent également opter pour le réseau de recharge semi-rapide Belib qui assure entre 150 à 200 km/heure de recharge. Le réseau Corridor-IZIVIA quant à lui est aussi intéressant en fournissant une solution de recharge rapide permettant de récupérer jusqu’à 500 km / heure de recharge. Situées aux aéroports Paris-CDG, Paris-ORLY, dans le quartier de la Défense ou à la porte d’Aubervilliers, les bornes affichent un tarif de 1 euro/ 5 minutes de recharge.

Dans les autres villes comme Lyon, il existe le réseau CNR pour la recharge rapide ou Bluely pour la recharge standard. À Nice, les utilisateurs disposent du réseau Prise de Nice.