Véhicules Electriques

Les 10 des voitures électriques les moins chères : le classement !

Les véhicules électriques sont aujourd’hui considérés comme le meilleur moyen de réduire la pollution atmosphérique causée par la mobilité humaine. Cependant, en raison du coût de fabrication de leur batterie, ces véhicules s’affichent à un prix parfois 2 fois plus élevé que celui de leurs homologues thermiques. C’est la raison pour laquelle l’État accorde des subventions pour encourager les automobilistes à passer à l’électrique. Mais à l’heure où le prix moyen d’un véhicule électrique est de 30 000 euros, il existe quelques modèles qui sont accessibles à un budget inférieur.

1 – Dacia Spring

La Dacia Spring est sans conteste la voiture électrique la moins chère du marché avec son tarif de départ de 16 990 euros hors bonus. À ce prix-là la citadine électrique est équipée d’une batterie de 27,4 kWh utile dont l’autonomie est de 230 km en cycle WLTP, de quoi effectuer ses trajets quotidiens du domicile au travail sans avoir besoin de recharge en cours de route. Dotée d’un moteur électrique de 44 chevaux et de 125 Nm de couple, la Dacia Spring est un véhicule fait pour la ville. Équipée d’un chargeur embarqué de 7,4 kW, la citadine électrique peut être compatible avec la recharge rapide à 30 kW à condition de prendre l’option correspondante.

2 – Renault Twingo Electric

La Renault Twingo Electric est un modèle de petite citadine 100% électrique faisant partie des moins chers du marché. Vendue à partir de 21 550 euros, la voiture électrique est accessible à partir de 15 550 euros une fois le bonus écologique déduit. À ce tarif, l’acheteur bénéficie d’une batterie électrique de 22 kW lui conférant une autonomie de 190 km. Bien que sa capacité soit limitée, la voiture peut tout à fait répondre aux besoins des automobilistes citadins. Si la recharge AC s’effectue à 22 kW, le véhicule n’est cependant pas compatible avec la recharge DC.

3 – Seat Mii electric

Cette mini citadine du groupe Volkswagen est vendue entre 21 600 et 23 440 euros hors bonus écologique, ce qui fait un tarif entre 15 600 et 17 440 euros une fois le bonus déduit. Ce tarif ouvre droit à un moteur électrique de 83 chevaux et 212 Nm ainsi qu’à une batterie de 32,3 kWh qui lui permet de parcourir jusqu’à 260 km en une seule charge. Pour la recharge, le véhicule accepte jusqu’à 7,2 kW en AC et 40 kW en DC. Il faut noter que l’assemblage du modèle a été arrêté en 2021, mais il reste possible d’en acheter en concessions jusqu’à épuisement des stocks.

4 – Fiat 500e

Dans sa finition d’entrée de gamme, la Fiat 500e est proposée à 24 500 euros hors bonus écologique. Il s’agit de la finition Active avec des performances relativement modestes, mais qui s’avère efficace en ville. La Fiat 500e la moins chère de la gamme embarque une batterie de 23,8 kWh et un moteur électrique de 95 chevaux. En matière d’autonomie, la citadine peut aller jusqu’à 180 kW sur un parcours exclusivement urbain. En cas de décharge, le conducteur a le choix entre la recharge normale à 7,4 kW ou la recharge rapide à 50 kW.

5 – Smart Fortwo et Forfour

Depuis le début de l’année 2020, Smart ne propose plus ses modèles qu’en 100% électriques et aujourd’hui, ils font partie des moins chers du marché. En effet, la Fortwo s’affiche au prix de 26 750 euros et la Forfour à 27 600 euros. Leur batterie est cependant très limitée, car elle ne fait que 17,6 kWh, se traduisant par une autonomie de 119 km en cycle WLTP. Par rapport à la concurrence, il s’agit donc là d’un rayon d’action un peu trop faible, d’autant que les modèles ne sont pas compatibles avec la charge rapide. Leur seul chargeur embarqué autorise 4,6 kW.

6 – MG ZS EV

Si jusque-là les premières places du classement des véhicules électriques les moins chers sont détenues par des modèles de citadines, il existe également un modèle de SUV 100% électrique dans le classement, à savoir le MG ZS EV. Le constructeur chinois MG débarque en Europe avec une offre de SUV au prix imbattable de 29 990 euros hors bonus écologiques, soit 23 990 euros. Le ZS EV est équipé d’un moteur électrique de 143 chevaux et de 353 Nm de couple ainsi que d’une batterie de 44,5 kWh autorisant 263 km d’autonomie en cycle WLTP. En courant continu le SUV peut accepter jusqu’à 80 kW de charge.

7 – Opel Corsa-e

L’Opel Corsa-e est une citadine polyvalente conçue sur la plateforme e-CMP du groupe Stellantis. Cousine technique de la Peugeot e-208, le modèle Opel se distingue de cette dernière par son style plus consensuel, mais aussi par son tarif légèrement moins élevé. Elle est équipée d’une batterie de 46 kWh offrant 340 km d’autonomie et d’un moteur de 136 chevaux et 260 Nm de couple. Le prix de départ est de 30 650 euros hors bonus, ce qui fait un tarif de 24 650 euros, du moins jusqu’en juin 2022.

8 – Renault Zoé

Figurant parmi les véhicules électriques les plus vendus en France, la Renault Zoé propose des prestations convaincantes. Pour un tarif de 32 500 euros hors bonus écologique, l’acheteur a droit à un moteur électrique de 110 chevaux et de 225 Nm de couple, ainsi qu’à une batterie de 52 kWh d’une autonomie de 395 km en cycle WLTP. En termes de puissance de recharge, la citadine accepte jusqu’à 22 kW en AC. La compatibilité avec la recharge rapide de 50 kW est vendue en option pour 1 000 euros.

9 – Peugeot e-208

Principale concurrente de la Renault Zoé, la Peugeot e-208 est une citadine électrique performante même dans sa finition d’entrée de gamme. Vendu à 32 700 euros hors bonus, le véhicule intègre un moteur de 136 chevaux et une batterie de 46 kWh de capacité utile offrant une autonomie de 340 km en cycle WLTP. Par rapport à sa cousine technique Opel Corsa-e, la Peugeot se distingue par son design original.

10 – Volkswagen ID3

La Volkswagen ID3 est un modèle de compact électrique qui se décline en différentes configurations techniques et en plusieurs finitions. Dans sa finition d’entrée de gamme baptisée City, le modèle est accessible à 34 300 euros hors bonus gouvernemental. Le véhicule embarque la plus petite batterie de la gamme : 45 kWh, lui promettant une autonomie de 350 kW pour un moteur de 150 chevaux.