Véhicules Electriques

Sur quels critères choisir sa voiture électrique ?

La voiture électrique est synonyme de respect de l’environnement, mais aussi d’économie d’utilisation. De plus en plus d’automobilistes sont séduits par cette forme de mobilité et pour répondre à leurs besoins, les constructeurs automobiles n’ont de cesse d’enrichir leur catalogue avec des modèles variés et performants. L’offre en matière de véhicules électriques est large, de sorte que chaque automobiliste puisse choisir le modèle correspondant le mieux à ses attentes. Sur quels critères choisir son véhicule électrique ? Explications.

L’usage

La voiture est le moyen le plus pratique et le plus efficace pour se déplacer. Et en fonction de l’usage qu’il compte en faire, l’automobiliste doit orienter son choix vers un certain type de véhicule. En matière de véhicule électrique les choix sont variés allant de la petite citadine aux utilitaires en passant par les très populaires SUV et les roadsters. Si le véhicule est prévu pour un usage quotidien du domicile au travail et que la distance est courte, la citadine électrique est le meilleur choix. Facilement maniable et économique, elle remplira parfaitement sa mission en centre-ville. En revanche, une famille avec 2 ou 3 enfants aura besoin de plus d’espace à bord, même pour les trajets quotidiens. En optant pour le SUV électrique, l’acheteur bénéficiera d’un habitacle assez spacieux et un coffre assez volumineux pour les voyages. Par ailleurs, les familles nombreuses pourront aussi trouver le modèle le mieux adapté à leurs besoins. On parle notamment du monospace électrique offrant jusqu’à 7 places à bord et un espace de chargement important.

L’autonomie

Lorsqu’il s’agit de choisir une voiture électrique, l’autonomie du véhicule est un critère primordial, car elle définit son rayon d’action. Aujourd’hui, l’autonomie moyenne des véhicules électriques est de 350 km, ce qui est amplement suffisant pour les trajets quotidiens du domicile au bureau, pour faire ses courses ou pour les sorties. L’autonomie d’une voiture électrique dépend directement de la capacité de sa batterie qui peut aller d’une trentaine de kilowattheures à plus de 100 kWh. Cependant, il faut noter que les plus grosses batteries sont implantées sur les véhicules d’un plus grand gabarit. L’autonomie s’avère donc plus limitée sur une citadine par rapport à un grand SUV taillé pour les longs voyages. Pour être en mesure de faire de longs trajets à bord de sa voiture électrique, il est conseillé de choisir un modèle doté d’au moins 70 kWh de batterie afin de profiter d’une autonomie maximum. Par ailleurs, les automobilistes n’ont rien à craindre dans la mesure où on retrouve plusieurs stations de recharge sur la plupart des itinéraires.

La vitesse de recharge

La vitesse de recharge constitue un critère important à prendre en compte, que ce soit en courant alternatif ou en courant continu. En effet, plus la puissance maximale supportée par le véhicule est élevée, plus la recharge sera rapide. En courant alternatif (AC), la puissance de charge maximale d’un véhicule électrique est de 7,4 à 22 kW. Cette dernière est généralement proposée en option comme c’est le cas avec l’Audi e-Tron GT Quattro. En fonction des habitudes de l’utilisateur, la puissance maximale de recharge peut être nécessaire. Si on ne parcourt qu’une très petite distance tous les jours avec sa voiture électrique, l’utilisateur peut prendre le temps de recharger son véhicule, même si c’est pour récupérer une partie seulement de son autonomie. En courant continu (DC), la puissance maximale supportée par les véhicules va de 50 à 100 kW. Une telle puissance de charge n’est accessible qu’auprès des bornes de recharge publiques. Plus couramment utilisée lors des trajets de longue distance, ce type de borne promet un temps de recharge moyen de 30 minutes. À noter que l’usage régulier de la borne DC n’est pas conseillé si on veut préserver la santé de sa batterie de voiture électrique. Au quotidien, privilégiez l’usage de la borne de recharge normale ou accélérée.

La puissance

Comme pour tout autre véhicule, le choix d’une voiture électrique doit également se faire sur la base de sa puissance mécanique. Actuellement, les offres se montrent également variées en matière de puissance moteur et elle est aussi liée à la taille de la voiture. Les véhicules électriques urbains enregistrent souvent moins de 100 chevaux bien que certains modèles dans leur version haut de gamme puissent offrir plus de 200 chevaux. Quant aux SUV électriques, leur bloc moteur est susceptible de délivrer jusqu’à 400 chevaux. Les modèles moins puissants utilisent généralement un seul moteur électrique monté à l’avant du véhicule tandis que les plus performants peuvent accueillir 2 à 3 moteurs placés sur chaque essieu pour offrir une transmission intégrale.

Le confort

Toutes les voitures électriques sont généralement plus confortables à conduire que les véhicules thermiques en raison de l’absence de nuisance sonore et de vibrations ainsi que de la réactivité de l’accélération. Néanmoins, certains modèles s’avèrent plus confortables que d’autres pour l’ensemble des passagers. Pour mesurer le confort d’un véhicule, il faut tenir compte de la suspension qui doit être souple et longue. La rigidité du châssis favorise également le confort puisque les vibrations perçues par les trains roulants sont bien moins retransmises au reste de la voiture. Le confort d’une voiture électrique est essentiel, quel que soit son usage. Il permet aux passagers de se sentir bien à bord et de prendre plaisir à conduire le véhicule.

Le budget

Avec le développement du marché des voitures électriques, les prix se montrent de plus en plus accessibles. Les tarifs varient aujourd’hui de 20 000 à 90 000 euros, laissant à chaque acheteur le choix du modèle correspondant le mieux à son budget. En fonction du prix du véhicule, le bonus écologique sera plus ou moins élevé et cela peut aussi influencer le choix de l’acheteur. Il est actuellement de 6 000 euros pour les véhicules de moins de 45 000 euros et de 2 000 euros pour un bien d’une valeur supérieure. Quoi qu’il en soit, la possession d’une voiture électrique se révèle moins coûteuse qu’une voiture classique, que ce soit en termes d’énergie ou d’entretien. Effectivement, pour 100 km, il faut environ 2,50 euros d’électricité contre 11 euros d’essence. De plus, la voiture électrique n’a pas besoin d’autant d’entretien que la voiture thermique.